Propreté des plages

Nettoyage des plages

Nettoyage mécanique des plages

Les plages de Soorts-Hossegor n’échappent malheureusement pas à une pollution touchant les littoraux français. Il s’agit des déchets se retrouvant sur nos plages. Ils viennent majoritairement s’échouer au grès des marées. Mais pas uniquement : il arrive qu’ils soient emportés par les vents ou tout simplement jetés par des usagers indisciplinés.

Face à des quantités démesurées et un flot ininterrompu, les acteurs publics ont dû mettre en place une stratégie nettoyage.
Malheureusement, la solution la plus écologique, le ramassage manuel ne permettrait d’arriver à bout de ce chantier titanesque. Il a fallu se résoudre à mettre en place un ramassage mécanique des déchets sur les plages. Toutefois, ce ramassage doit être raisonné. D’une part qu’il n’est pas sans inconvénient : il ne fait pas le tri entre les déchets et la laisse de mer et le bois flotté qui font partie de l’écosystème. Et d’autre part car il présente certaines nuisances : visuelles, sonores et le labourage des plages. C’est pour cette dernière raison que les engins de ramassage ne peuvent circuler en pied de dunes.

La commune de Soorts-Hossegor est adhérente du Syndicat Mixte du Littoral Landais qui a pour compétence le nettoyage des plages. C’est avec lui qu’elle a mis en place un ramassage différencié des déchets qui s’adapte à la fréquentation des plages.
Les plages océanes sont ainsi nettoyées par une entreprise privée (la COVED) :
* Une fois par moi de novembre à mars
* Une fois par semaine en avril, mai et octobre
* Deux fois par semaine de juin à septembre
En complément, du fait de leur positionnement et de leur fréquentation plus importante, les plages sud et centrale sont nettoyées de juin à septembre une fois par jour. Ce nettoyage est réalisé tôt le matin par les agents des services techniques de la mairie qui dispose d’engins similaires à ceux utilisés par la COVED.

Les plages du lac d’Hossegor sont aussi nettoyées de façon mécaniques par les services de la commune :
* Une fois par semaine hors saison
* Trois fois par semaine en saison estivale

Les tempêtes qui frappent nos côtes amènent ponctuellement des quantités de déchets plus importantes. Le fait que la commune dispose de ses propres tracteurs et tamiseuses lui permet d’être plus réactive et en capacité d’accentuer l’effort de ramassage.

Les engins utilisés sont des tracteurs équipés de deux types de tamis : un plus serré pour la période estivale et un moins serré pour le reste de l’année. Ces tamis permettent de recueillir le moins de sable possible.

La COVED met à disposition de la commune des bennes de stockage des déchets ramassés. Ces déchets sont ensuite dirigés vers un site de tri. Une fois triés, les bois sont dirigés vers des centres de valorisation. Les déchets les plus nombreux sont en matières plastiques : un tri est opéré entre les plastiques durs et souples. Ils sont dirigés vers des centres de recyclage. En 2020, à l’échelle du département, il s’agit de plus de 9 tonnes de plastiques souples et 7,5 tonnes de plastiques durs collectés et recyclés.
Tout ce qui est ramassé est valorisé :
* Le sable est ramené sur les plages
* Le bois est ramené pour consolider les dunes
* Valorisation énergétique : certains types de bois et les plastiques souples
* Valorisation matière (gros bois et plastiques durs)

Nettoyage manuel des plages

Le nettoyage manuel s’impose sur les sites les plus fragiles de la commune : les pieds de dunes et les dunes. Mais ce travail de fourmis est particulièrement chronophage. Il est réalisé par des agents de la commune. Toutefois, du fait de la particularité de ces opérations, les renforts citoyens sont les bienvenus et encouragés par la commune.

Notamment à travers les chantiers citoyens, qui voient les futures générations montrer l’exemple en participant à ces opérations de ramassage. A cette occasion, les élèves sont sensibilisés sur les spécificités et la fragilité de nos dunes, l’étendue des pollutions plastiques et les bons comportements pour y remédier. Cette opération est soutenue par le Conseil Départemental des Landes.

Pour mener à bien ces opérations, la coordination de tous les acteurs est nécessaire. Les associations de protection de l’environnement qui sont en pointes en la matière, ainsi que toutes les structures qui voudraient participer sont invitées à contacter le service environnement de la commune (environnement@hossegor.fr). Il dirigera les opérations de ramassage en ciblant les zones les plus critiques et en organisant la logistique :
* Fourniture de sacs réutilisables
* Mise à disposition de bennes de stockage à proximité
Vous pouvez aussi contribuer à ces opérations. Une communauté de petites mains vertes va être créée. Si vous souhaitez en faire partie, remplissez ce formulaire. Lorsque des actions de nettoyage seront menées vous serez contactés pour y prendre part.

Les bacs à marées

La commune met en place depuis 2019 quatre bacs à marée aux principaux accès des plages océanes durant la période hivernale : au poste de secours de la plage sud, à l’accès de la plage de la Gravière, à l’accès du Boiteux entre les plages de la Gravière et Naturiste, et à l’accès de la plage naturiste. La propreté des plages est un travail collectif et chacun peut jouer un rôle, y compris lors de vos promenades en ramassant un ou plusieurs déchets et en les déposant dans les bacs prévus à cet effet.
N’hésitez pas à consulter les informations affichées sur ces bacs, elles vous renseignent sur les déchets à y déposer : déchets plastiques, cannettes, filets de pêches et cordages, pneus, tissus, et verres.
Attention :
* Le bois, les déchets végétaux et les cadavres d’animaux ne doivent pas être ramassés car ils participent à l’écosystème de nos plages.
* Ces bacs à marée ne sont pas non plus des dépôts d’ordures ménagères.
Ils sont vidés régulièrement par les services techniques de la commune et suivent le circuit des autres déchets collectés sur les plages (tri et valorisation). N’hésitez pas à contacter les services municipaux lorsque ces bacs sont pleins.

Les déchets sur nos plages

Alors qu’il peut sembler une nuisance sécuritaire et visuelle importante sur les plages, le bois échoué n’est pas un déchet et joue un rôle primordial dans l’écosystème des plages. Il abrite et nourrit la faune marine et les oiseaux marins. Sa provenance est multiple : arbres emportés et démantelés par les inondations, bois issus des épaves ou des palettes utilisées dans la marine…  Les troncs sont ramassés et valorisés (valorisation matière ou consolidement de la dune).
Leur faculté à accrocher les matières plastiques ne facilite pas le ramassage sélectif des déchets.
Autre élément organique, la laisse de mer joue un rôle important dans l’écosystème de nos plages. Elle est composée de débris naturels (algues, bois flottés, organismes marins…). Elle offre pour les oiseaux marins un moyen de nicher, une source de nourriture pour des organismes vivants. Enfin, elle permet à la végétation de s’installer et en ainsi fixant le sable de lutter contre l’érosion.
Les déchets présents dans l’océan atlantique proviennent à 80% de la terre. Ils sont charriés par les fleuves qui de déversent à l’océan. Seuls 20% des déchets sont issus des activités maritimes. Et nombreuses campagnes de sensibilisation des professionnels sont entreprises. Et nous ne voyons que la face émergée de l’iceberg car 70% des déchets présents dans les océans se déposent sur le fond des océans.
Parmi ces déchets 80% sont des déchets plastiques (à usage unique pour les 4/5). Ces déchets ne se décomposent pas mais se fragmentent rendant leur ramassage plus difficile. Ils représentent un danger mortel direct et indirect pour la faune océanique.
Le reste étant composé de tissu, verre, métaux, papier, carton et autres.
La lutte contre cette pollution commence donc par un changement de nos habitudes sur terre. La commune s’engage dans cette direction.

Les actions de la commune en matière de protection de nos plages

Plages sans poubelles sur les plages de la Gravière et Naturiste.
Depuis 2019, la commune a mis en place l’action Plage sans Poubelle sur les deux plages de la côte sauvage : la plage de la Gravière et la plage Naturiste. Cette action s’inspire de ce qui est pratiqué en montagne et déjà mis en place sur d’autres plages des Landes (Capbreton, Vieux Boucau, Lit et Mixe. Les usagers sont invités à emporter chez eux pour les trier les déchets.
La décision résulte d’un double constat :
* plus on met de poubelles plus elles débordent
* les déchets récupérés n’étaient pas triés
En raison de la fréquentation de nos plages, les poubelles ne pouvaient être vidées que le matin. Les déchets se retrouvaient dispersés par le vent et es animaux sauvages pour se retrouver dans la nature.

Face à cette situation, la décision de la commune a été de responsabiliser les usagers en les incitant à emporter leurs déchets pour les trier chez eux. En outre, cette action induit une prise de conscience sur la production des déchets et le coût de leur traitement.

Après une phase d’explication et d’adaptation les résultats parlent d’eux-mêmes :
* une nette réduction des déchets ramassés sur les plages concernés et traités par les services communaux
* une diminution de la pollution visuelle et physique sur les plages concernées
* une prise de conscience des usagers sur la fragilité de nos plages et de leur écosystème.

Les plages Sud et Centrale, ainsi que les plages et le tour du lac sont toujours équipées de poubelles de plages qui sont relevées tous les jours. A partir de 2021, une partie des déchets récupérés devraient faire l’objet d’un tri et d’un recyclage.
Toutefois, les usagers sont invités à ramener chez eux et recycler les déchets qui peuvent l’être.

Plages sans mégots
Concomitamment à la mise en place de l’action Plage sans poubelle, la commune a lancé une opération de sensibilisation sur la pollution liée aux mégots. Composés par de nombreux agents chimiques ils représentent l’une des pollutions les plus visuelles et importantes sur nos plages. Les études montrent qu’ils mettent plus de douze ans à se dégrader et peuvent polluer jusqu’à 500 litres d’eau.
Les usagers sont invités à ne pas les jeter sur les plages. Mais il en va de même en ville sur les trottoirs car emportés par le vent ou les pluies ils finiront immanquablement sur les plages emportés par les cours d’eau.

En parallèle de cette campagne de sensibilisation la commune souhaite mettre à disposition des usagers des collecteurs de mégots. Tout en travaillant au recyclage des mégots récupérés à travers une valorisation énergétique grâce au Sitcom.

Cette action est renforcée par l’engagement de nombreux acteurs locaux :
* A travers la mise en place de collecteurs de mégots à proximité des écoles de surf Chipiron, des restaurants de plage Lou Cabana sur la plage Naturiste et La Cabane de la Gravière, enfin le Hossegor Surf Club plage Centrale
* Par des campagnes de ramassage des mégots par le club Hossegor Sauvetage Côtier sur les plages sud et centrale.

 Entretien de la Dune

Avec les assauts répétés des tempêtes hivernales, le suivi du trait de côte et la gestion des plages et de la dune est au cœur des préoccupations de la commune. Contrairement à d’autres communes du littoral atlantique qui ne sont pas épargnées par l’érosion dunaire, la commune de Soorts-Hossegor résiste relativement bien à ce risque grandissant.
Chaque année les agents de la commune pratiquent des transferts de sable de la façade est de la dune qui s’engraisse sous l’effet éolien vers les zones où l’érosion est la plus forte (plage centrale et dans la zone de l’anse.
La commune est accompagnée dans ce travail par le bureau d’étude CASAGEC qui opère un suivi du trait de côte.

Stop au gaspillage

Une campagne de sensibilisation des usagers sur une utilisation raisonnée de l’eau de douche des plages
Un panneau a été installé sur les douches des plages de la commune. Il s’agit de sensibiliser et responsabiliser les usagers en les incitant à limiter au strict nécessaire l’utilisation des douches et à ne pas utiliser des savons qui pourraient avoir un impact sur l’environnement.