Actualités

  • Le 01 octobre 2020

    Une enquête publique portant sur le projet susmentionné, est ouverte en mairie d’Angresse, Capbreton (siège de l’enquête) et Soorts-Hossegor durant 33,5 jours consécutifs
    du lundi 19 octobre 2020 au samedi 21 novembre 2020 à 12h00.

    La préfète des Landes est l’autorité compétente pour approuver le PPRL sur le secteur du Bourret Boudigau.
    M. Cyril Catalogne, est désigné en qualité de commissaire enquêteur.
    Pendant la durée de l’enquête publique, le dossier d’enquête comprenant notamment le projet de PPRL, le bilan de la concertation menée dans le cadre de l’élaboration du projet de PPRL, les avis recueillis dans le cadre de la consultation des collectivités et des services et l’avis de l’autorité environnementale, pourra être consulté :
        •    sur support papier ou sur un poste informatique : en mairie d’Angresse, Capbreton et Soorts-Hossegor aux jours et heures habituels d’ouverture des bureaux ;
        •    sur le site internet des services de l’État dans les Landes à l’adresse suivante www.landes.gouv.fr – rubrique Publications – Publications légales – Enquêtes publiques.
    Les observations et propositions relatives au projet pourront, du lundi 19 octobre 2020 au samedi 21 novembre 2020 à 12h00, être :
        •    consignées par écrit sur les registres d’enquête ouverts à cet effet en mairie d’Angresse, Capbreton et Soorts-Hossegor ;
        •    envoyées par courrier à l’attention de monsieur le commissaire enquêteur à la mairie de Capbreton Place Saint-Nicolas – BP 25 – 40 130 Capbreton ;
        •    transmises par courriel à pref-amenagement@landes.gouv.fr. Elles devront porter la mention : « à l’attention de monsieur le commissaire enquêteur (EP PPRL Bourret Boudigau) ».
    Les courriers et courriels seront annexés par le commissaire enquêteur dans les meilleurs délais possibles au registre d’enquête déposé en mairie de Capbreton. Toutes observations, tous courriers ou courriels réceptionnés après la date de clôture de l’enquête ne pourront pas être pris en considération par le commissaire enquêteur.

    M. Cyril Catalogne, commissaire enquêteur, se tiendra à la disposition du public pour recevoir ses observations  :

    Permanences en mairies
    Capbreton
    Lundi 19 octobre 2020 de 09h00 à 13h00
    Soorts-Hossegor
    Jeudi 22 octobre 2020 de 09h00 à 12h00
    Angresse
    Mardi 3 novembre 2020 de 09h00 à 11h00
    Soorts-Hossegor
    Lundi 16 novembre 2020 de 14h00 à 17h00
    Capbreton
    Samedi 21 novembre 2020 de 9h00 à 12h00

    Toute information portant sur ladite demande pourra être sollicitée auprès de la DDTM des Landes – Service aménagement et risques – 351 boulevard St Médard BP 369 – 40 012 Mont-de-Marsan Cedex – 05 58 51 30 73.
    Copie du rapport et des conclusions du commissaire enquêteur sera déposée à la mairie de Capbreton et à la direction départementale des territoires et de la mer — service aménagement risques et sur le site internet des services de l’État dans les Landes où elles seront tenues à la disposition du public pendant un an à compter de la clôture de l’enquête.

  • Projet d’Interconnexion électrique entre la France et l’Espagne
    Le 22 septembre 2020

    Un projet d’Interconnexion électrique entre la France et l’Espagne, traversant le golfe de Gascogne, est porté par Réseau de Transport d’Electricité (RTE).

    Avec pour objectif de trouver la meilleure solution de contournement terrestre du Gouf de Capbreton, RTE organise en septembre et octobre 2020 un cycle de concertation sur le périmètre de la zone d’étude et procèdera à des relevés géophysiques et à des sondages géotechniques à terre et en mer.

    Une première réunion publique se tiendra le 6 octobre à la salle du Tube de Seignosse de 18h30 à 20h30 (Inscriptions sur le site internet du projet à partir d’octobre).

    Des permanences publiques seront proposées ultérieurement en mairies, notamment à Hossegor le 7 octobre de 14h à 16h30 à la salle Chabas (au-dessus des Halles), ainsi que des ateliers thématiques au Casino de Capbreton (salle Océane), les 15 octobre et 1er décembre de 18h30 à 20h30.

    Pour plus d’informations sur le projet, ou pour participer aux temps de concertation, rendez-vous sur le site internet inelfe ou adressez vos questions par mail à golfedegascogne@inelfe.eu 

     Lire la note d'information

  • Le 01 juin 2020

    À compter du 2 juin, la surveillance des plages débute selon le calendrier suivant :

    À l'océan

    Plage Sud


    • Du 2 juin au 3 juillet de 12h30 à 18h30
    • Du 4 juillet au 30 aout de 11h00 à 19h00
    • Du 31 août au 27 septembre de 12h30 à 18h30
    • Les week-ends des 3/4 et 10/11 d’octobre de 12h30 à 18h30

    Plage Centrale

    • Du 6 juin au 3 juillet de 12h30 à 18h30.
    • Du 4 juillet au 30 août de 11h00 à 19h00
    • Du 2 septembre au 20 septembre de 12h30 à 18h30

    Plage de la Gravière

    • Du 27 juin au 3 juillet de 12h30 à 18h30
    • Du 4 juillet au 30 août de 11h00 à 19h00

    Plage Naturiste

    • Du 13 Juin au 3 juillet de 12h30 à 18h30
    • Du 4 juillet au 30 août de 11h00 à 19h00
    • Du 31 aout au 6 septembre de 12h30 à 18h30.


    Au lac

    Plage des Chênes-Lièges

    • Du 13 juin au 13 septembre de 12h30 à 18h30

    Plage du Parc, plage du Rey et plage Blanche

    • Du 4 juillet au 23 août de 12h30 à 18h30
  • Le 22 mai 2020

    En raison de la dangerosité de certaines des structures porteuses des bâtiments situés place des Landais, la municipalité a lancé une procédure de péril 
imminent afin de prendre des mesures de nature à protéger le public des risques encourus. Les propriétaires de certains murs devront lancer d’urgence un 
programme de consolidation et de rénovation afin de pouvoir continuer à ouvrir leurs commerces ou habiter leurs appartements.

    C’est en avril 2018 que la première alerte a été donnée, en mairie, à l’ensemble des exploitants des établissements de la place des Landais. L’objet de ce premier rendez-vous consistait à les informer d’un problème observé sur les structures 
porteuses de la « maison blanche » par ses propriétaires, lors de travaux effectués suite à un dégât des eaux.
    La situation était préoccupante et la municipalité a donc demandé aux propriétaires de lui fournir une étude complète des structures porteuses avec sondage et analyse des bétons.
    Inquiets par les résultats de leurs études, certains propriétaires ont immédiatement entrepris des travaux d’ampleur pour sécuriser leurs établissements et remplacer les poutres corrodées. D’autres ont choisi d’étayer les structures pour 
les consolider. Ont suivi deux autres réunions en mairie lors desquelles ont été rappelés la gravité du problème et les moyens nécessaires à mettre en œuvre pour le résoudre.
    Néanmoins, la situation restait préoccupante car certains bâtiments n’étaient 
toujours pas rénovés. Cela compromettait donc la solidité de l’ensemble, les 
bâtiments étant liés structurellement les uns aux autres.
    À cet état des lieux préoccupant sont venus s’ajouter le 15 avril dernier l’effondrement d’éléments bétons d’une pergola sur le domaine public, suivi de la transmission d’un rapport alarmant d’un expert concernant plusieurs bâtiments du 
secteur.
    Aujourd’hui, le danger est réel et le maire a été contraint de saisir le tribunal administratif afin que soit nommé un expert chargé d’examiner les 
bâtiments et de proposer des mesures de sécurité pour le public.
    Ce dernier a déterminé les secteurs présentant un danger imminent pour les 
usagers du domaine public, les établissements ou encore les habitants.

    Sur la base de ce rapport, le maire a décidé de faire fermer l’ensemble des 
établissements et des logements en location. Dès que les propriétaires fourniront les éléments d’étude demandés par l’expert, celui-ci pourra recommander la levée partielle ou totale des locaux concernés.

    Ainsi pour l’été, on peut espérer que bon nombre de locaux puissent réouvrir et profiter de la saison estivale.

    Télécharger l'arrêté municipal

  • Le 20 février 2020

    Suite aux différentes tempêtes hivernales, la commune lance régulièrement des opérations de désensablement lors desquelles le sable accumulé en pied de dune est remis à l'eau et le sable accumulé sur les voies est extrait pour sécuriser l'espace public.

    Ce phénomène de déplacement du sable se manifeste lorsque le vent d’Ouest le fait voler au-dessus de la dune ; une fois franchi l’obstacle, il retombe sur la face Est en pied de dune.
    Mi-mars, une nouvelle intervention est programmée pour extraire le sable du boulevard de la Dune au niveau des plages de la Gravière, des naturistes et de la Nord.

  • Le 13 septembre 2018

    À partir du 17 septembre et jusqu’au 14 juin, l’éclairage public est interrompu de 23h à 6h dans les rues secondaires de la commune. En revanche, tous les axes principaux en centre-ville et centre-bourg ainsi que les voies d'accès qui sont fréquentés toute l'année resteront éclairés toute la nuit.

  • Le 24 janvier 2018

    Pour dénoncer les mauvaises pratiques du quotidien, quatre étudiants en deuxième année de BTS GEMEAU (Gestion et Maîtrise de l’eau) du lycée Hector Serres de Oeyreluy ont créé deux vidéos de sensibilisation sur la pollution domestique et ses conséquences sur les plages. Une belle initiative que la Ville d'Hossegor tenait à souligner.

    Voir les vidéos :
    Stop aux mégots sur les plages
    Stop aux cotons tiges sur les plages

  • Le 19 juillet 2017

    Les riverains doivent obligatoirement élaguer les arbres, arbustes ou haies en bordure des voies publiques ou privées, de manière à ce qu’ils ne gênent pas le passage des piétons, le passage des faucheuses et balayeuses et ne cachent pas les feux de signalisation et les panneaux.

    De plus, même si on a tendance à la laisser pousser et grandir, il est toutefois important de tailler la haie pour stimuler sa repousse et obtenir une meilleure densité du feuillage.

  • Le 12 juillet 2016

    S’il est facile de comprendre l’intérêt de l’interdiction des pesticides dans les jardins, il est parfois moins accepté des usagers de voir de l’herbe persister sur les talus. Pourtant il s’agit bien là d’une question de préservation de la biodiversité essentielle pour notre environnement. Alors, ne jugeons pas comme un manque d’entretien des herbes hautes et des fleurs des champs et préférons une gestion durable qui respecte l’environnement.
    Pour relayer ce nouvel engagement, des panneaux signalétiques « espace sans pesticide » et « Fauchage tardif » sont implantés sur les sites concernés afin de sensibiliser la population à cet enjeu de santé publique.

  • Le 26 juin 2016

    Vous pourrez désormais découvrir toute la richesse de la biodiversité des barthes grâce à l'observatoire ornithologique construit par les chasseurs et financé par la Ville en plein coeur des barthes.

    Cette cabane en bois de trois mètres de haut sur piloti devrait permettre de sensibiliser le public au respect de cette zone humide protégée et en faire connaître son extraordinaire potentiel.