Campagne de stérilisation des chats errants

Le 19 janvier 2021

La mairie lance, le 1er février et jusqu’à début avril, sa première campagne de stérilisation des chats errants en partenariat avec un vétérinaire et l’association « L’abri » d’aide aux chats abandonnés. L’objectif : contrôler la population de « chats errants », pour limiter les problèmes de sécurité sanitaire et les effets négatifs de leur surpopulation (miaulements, bagarres, nuisances olfactives, prédation des oiseaux).

Une convention signée par les trois acteurs de cette campagne permettra d’en assurer la capture, l’identification, la stérilisation avant qu’ils puissent être à nouveau libérés sur le lieu de capture.
50 chats ont été recensés sur une dizaine de foyers, une partie d'entre eux devrait pouvoir être stérilisée, principalement des femelles, évitant ainsi la naissance potentielle de plusieurs dizaines de chatons.
Il ne s’agit pas d’éliminer la population de chats d’un territoire, mais bien de la réguler. Le chat errant stérilisé et identifié devient alors un « chat libre » sous la responsabilité de la commune. 
Les chats libres permettront de stabiliser naturellement la population féline d’un quartier car même stérilisés, ils continuent de protéger leur territoire en empêchant d’autres congénères de s’y installer.
Les riverains des secteurs seront informés par courrier et par voie d’affichage dans les rues concernées.

Pour en savoir plus

Qu’est-ce qu’un chat errant ?
C’est un animal non identifié (sans puce électronique, ni tatouage et sans collier), sans propriétaire, vivant dans les lieux publics. La plupart du temps, un chat devient errant suite à :
〈    Un abandon.
〈    Une maltraitance.
〈    Sa naissance dans une portée non maîtrisée par les propriétaires d’un chat “domestique”
Sa naissance d’une portée de chat errant.
Rappel : l’identification des chats est obligatoire depuis le 1er janvier 2012.

Pourquoi les faire stériliser ?
Les « chats errants » vivent souvent en groupe et provoquent des nuisances sonores (bagarres, miaulements), olfactives (marquages urinaires) et autres effets négatifs. De plus, leur prolifération est exponentielle si elle n’est pas maîtrisée. Un seul couple de chat peut en effet engendrer jusqu'à 20736 petits en seulement 4 ans si l'on se base sur 3 portées par an de 4 chatons.

Pourquoi les relâcher au même endroit ?

La loi nous y oblige. De plus, relâcher les animaux sur leur lieu de vie permet de stabiliser la population féline d’un quartier, car même stérilisés, ils continuent à protéger leur territoire et empêchent d’autres arrivants de s’installer. Déplacer les colonies n’est donc pas une solution.

Qui est responsable de ces « chats libres »?

La commune devient propriétaire des félins identifiés lors de la campagne.

Comment se déroule la campagne ?

Elle se déroule en 5 étapes

  1. Identification des zones de prolifération de « chats errants »

  2. Information par courrier adressé aux riverains et par voie d’affichage sur le secteur annonçant la campagne

  3. Capture des chats sur leur territoire

  4. Visite vétérinaire avec recherches de maladies, stérilisation et identification des chats

  5. Remise en liberté sur le lieu de capture des « chats libres »