Actualités

  • Le 22 novembre 2017

    Une enquête publique relative à la restauration du trait de côte et à la restauration de la biodiversité dans le lac marin d'Hossegor se déroulera du 12 décembre 2017 au 11 janvier 2018 sur la commune.

    L'arrêté préfectoral, l'avis d'enquête publique, le dossier d'enquête et le registre des observations seront mis à disposition du public à la mairie.

    A noter que 4 permanences sont mises en place en mairie d'Hossegor : 

    • mercredi 13 décembre 2017  de 9h à 12h  
    • vendredi 22 décembre 2017 de  14h à 17h 
    • vendredi 29 décembre 2017 de 9h à 12h 
    • jeudi 11 janvier 2018 de 14h à 17h
       Un dossier de consultation accompagné d'un registre de réclamations sont à disposition des administrés à l'accueil de la mairie

    et une réunion publique sera organisée mardi 12 décembre 2017 à 17h30 à la salle polyvalente du Trinquet à Soorts organisée  par le SIVOM et CREOCEAN.

  • Le 26 septembre 2017

    A la suite de la détection d’un cas confirmé de chikungunya diagnostiqué chez une personne contaminée dans le Var et ayant séjourné à Hossegor entre les 8 et 9 septembre, la cellule de démoustication du Département a donc décidé de procéder à une opération de démoustication le jeudi 28 septembre 2017 de 4h à 7h du matin à Hossegor.
    L’objectif est d’éliminer les moustiques tigres présents dans les lieux fréquentés par le cas de chikungunya, afin d’éviter tout risque de propagation du virus dans l’hypothèse où ils auraient été contaminés en piquant cette personne.

    L’équipe d’Altopictus procédera à une pulvérisation spatiale d’insecticide par nébulisation depuis un véhicule motorisé ainsi qu’à des traitements plus ciblés effectués à pied au moyen d’appareils portatifs. A noter que la deltaméthrine utilisée lors de ces traitements est pulvérisée à 1 gramme par hectare, un dosage très faible. A titre de comparaison, l'exposition des personnes qui possèdent des diffuseurs insecticides sur prise électrique chez eux y est supérieure.

    Une information papier est distribué aux habitants qui résident dans le secteur concerné les informant des recommandations à suivre lors du traitement.

  • Le 19 juillet 2017

    Les riverains doivent obligatoirement élaguer les arbres, arbustes ou haies en bordure des voies publiques ou privées, de manière à ce qu’ils ne gênent pas le passage des piétons, le passage des faucheuses et balayeuses et ne cachent pas les feux de signalisation et les panneaux.

    De plus, même si on a tendance à la laisser pousser et grandir, il est toutefois important de tailler la haie pour stimuler sa repousse et obtenir une meilleure densité du feuillage.

  • Le 20 mars 2017

    On les attendait, elles sont au rendez-vous! En ce premier jour de printemps, un couple de cigognes est venu se poser dans le nid construit cet hiver par les chasseurs dans les barthes.

  • Le 15 février 2017

    C'est un oiseau sacré, porte bonheur qui fait rêver petits et grands avec son vol plané majestueux et sa démarche mal assurée de grand échassier. C'est aussi un oiseau protégé depuis les années quatre-vingts.
    Grâce à la mise en place de plans de réintroduction et de sédentarisation, les cigognes sauvages réapparaissent aujourd’hui dans la nature. Elles fréquentent volontiers les zones marécageuses, les prairies humides, et on les trouve également dans les pâturages et les zones de cultures.
    On ne peut donc imaginer plus bel endroit que les barthes pour accueillir un couple de cigognes. Et justement depuis deux ou trois ans, les chasseurs observent régulièrement le passage de ces migrateurs dans la zone humide. Mais comment les inciter à se sédentariser sur le territoire ? C’est en construisant un nid en haut d’un mât de plus de 8 mètres que l’association de chasse compte attirer l’oiseau. Grâce à l’aide de Jacky Ricard, chasseur passionné, de Serge Messanges et Philippe Gelez, conseillers municipaux et du partenariat avec Enedis (EDF), le projet a pu voir le jour. On attend désormais le retour des cigognes !

  • Le 12 juillet 2016

    S’il est facile de comprendre l’intérêt de l’interdiction des pesticides dans les jardins, il est parfois moins accepté des usagers de voir de l’herbe persister sur les talus. Pourtant il s’agit bien là d’une question de préservation de la biodiversité essentielle pour notre environnement. Alors, ne jugeons pas comme un manque d’entretien des herbes hautes et des fleurs des champs et préférons une gestion durable qui respecte l’environnement.
    Pour relayer ce nouvel engagement, des panneaux signalétiques « espace sans pesticide » et « Fauchage tardif » sont implantés sur les sites concernés afin de sensibiliser la population à cet enjeu de santé publique.

  • Le 26 juin 2016

    Vous pourrez désormais découvrir toute la richesse de la biodiversité des barthes grâce à l'observatoire ornithologique construit par les chasseurs et financé par la Ville en plein coeur des barthes.

    Cette cabane en bois de trois mètres de haut sur piloti devrait permettre de sensibiliser le public au respect de cette zone humide protégée et en faire connaître son extraordinaire potentiel.

  • Le 21 juin 2016

    Le 21 juin, le maire et le conseil municipal inauguraient le boulevard de la dune en tièrement réhabilité en présence du président de MACS, Eric Kerrouche, des architectes Pierre Roca et Léo Mary ainsi que de la plasticienne Sophie Balas.

    Axe important de circulation du front de mer, le boulevard de la dune, long de près de 1,2 kilomètre a donc fait l’objet d’un programme de réaménagement complet concernant la réfection de la voirie, la réhabilitation des réseaux d’eau potable et la création d’espaces paysagers et de mobiliers urbains. La configuration nouvelle modifie l’emprise de la chaussée en prévoyant une répartition des espaces permettant aux usagers, automobiles, piétons et cycles, de cohabiter en toute sécurité.
    L’espace ainsi redéfini donne une nouvelle perspective au front de mer.

    Télécharger le projet d'aménagement urbain 

  • Le 04 avril 2016

    Dans le cadre des Initiatives Océanes, le club A l'eau plongée d'Hossegor a participé à une opération de protection du littoral le 20 mars.
    14 plongeurs se sont immergés sur le site du Pont Notre Dame à Hossegor, dans une eau à 11 degrés pour un nettoyage du site. Les plongeurs ont constaté que l'essentiel des déchets remontés sont des morceaux de filets et du fil de pêche ainsi que quelques bouteilles.

  • Le 24 février 2016

    Lors de la dernière réunion du SIVOM sur le lac, Soorts-Hossegor et les communes voisines se sont engagées à prendre des mesures pour lutter contre les risques de pollution des eaux du lac.
    La Ville a donc lancé des travaux visant à diminuer tout risque potentiel de pollution tout d’abord grâce à l’extension des réseaux d’assainissement et aussi par la fermeture de tous les exutoires du lac.
    Les rejets d’eaux pluviales seront bientôt obstrués pour ne plus se déverser dans le lac. Le réseau connecté sera alors infiltré par un puisard dans le sol permettant ainsi une purification naturelle de l’eau pluviale.
    Une partie de la promenade du lac, rive Est, de la Tétrade à la plage du parc sera perturbée et fermée jusqu’aux vacances de Pâques par la réalisation indispensable de ces travaux.