Actions et embellissement

La commune s'engage dans le zéro phyto

La commune a choisi de s’engager avant l’heure dans le «zéro phyto», l’arrêt d’utilisation de tout produit phytosanitaire. Ces substances chimiques, souvent toxiques sont utilisées pour contrôler la pousse des plantes ou la prolifération d’insectes et de champignons et détruisent des éléments naturels jugés parasites, pour des raisons esthétiques.

Pourquoi une commune sans pesticide ?

La première raison consiste évidemment à préserver la santé des habitants, et plus particulièrement des populations les plus sensibles : enfants, femmes enceintes... mais aussi la santé des agents en charge des espaces verts et des techniciens de la voirie. L’opération vise aussi à améliorer le cadre de vie de demain en préservant la qualité de l’eau, de l’air et des sols car les produits chimiques se diffusent dans les nappes sans jamais en disparaître. Enfin une commune sans pesticide favorise le développement de sa biodiversité en protégeant sa faune et sa flore. Pâquerettes, coquelicots, herbes hautes, abeilles, insectes devraient réapparaître bientôt dans nos massifs et la ville passer progressivement d'un fleurissement purement esthétique à un fleurissement raisonné, gardant à l'esprit cette recherche du beau tout en restaurant les équilibres naturels.

Relayons l’information

S’il est facile de comprendre l’intérêt de l’interdiction des pesticides dans les jardins, il est parfois moins accepté des usagers de voir de l’herbe persister sur les talus. Pourtant il s’agit bien là d’une question de préservation de la biodiversité essentielle pour notre environnement. Alors, ne jugeons pas comme un manque d’entretien des herbes hautes et des fleurs des champs et préférons une gestion durable qui respecte l’environnement.

Pour relayer ce nouvel engagement, des panneaux signalétiques « espace sans pesticide » et « Fauchage tardif » seront implantés sur les sites concernés afin de sensibiliser la population à cet enjeu de santé publique.

Création d'un observatoire ornithologique

Vous pourrez désormais découvrir toute la richesse de la biodiversité des barthes grâce à l'observatoire ornithologique construit par les chasseurs et financé par la Ville en plein coeur des barthes.

Cette cabane en bois de trois mètres de haut sur piloti devrait permettre de sensibiliser le public au respect de cette zone humide protégée et en faire connaître son extraordinaire potentiel.

Le boulevard de la dune retrouve son identité maritime

Axe important de circulation du front de mer, le boulevard de la dune, long de près de 1,2 kilomètre a fait l’objet d’un programme de réaménagement complet concernant la réfection de la voirie, la réhabilitation des réseaux d’eau potable et la création d’espaces paysagers et de mobiliers urbains. La configuration nouvelle modifie l’emprise de la chaussée en prévoyant une répartition des espaces permettant aux usagers, automobiles, piétons et cycles, de cohabiter en toute sécurité.
Parallèlement à l’amélioration des usages, le projet vise à remettre en avant le caractère maritime et dunaire de ce territoire et à lui redonner une vraie identité.

Embellissement

Massif de fleurs roses, rouges et blanches dans le parc Rosny

 

 

 

Soorts-Hossegor est engagée dans une démarche de valorisation de son territoire. Elle s’applique à améliorer la qualité de vie des habitants, l’accueil des visiteurs tout en protégeant son environnement d’exception.

Panneau signalétique ville fleurie avec 3 fleurs

Ville fleurie

Les 3 fleurs du label Villes et villages fleuris récompensent les actions menées par la ville depuis 2004 en faveur de la qualité de vie. Décernées pour 3 ans par le comité régional de fleurissement, elles viennent honorer le travail quotidien d’embellissement et les efforts permanents des 7 jardiniers de la ville.

Un double objectif

  • préserver le caractère original de la cité-parc
  • développer l’attractivité de la station

Trois critères essentiels

  • le patrimoine paysager et végétal de la commune (arbres, arbustes, fleurs, couvres sols…). Il représente 50 % de la note.
  • les efforts réalisés pour améliorer le cadre de vie et s’engager dans des actions de développement durable (respect de l’environnement, propreté, valorisation du bâti…) comptent pour 30 %.
  • l’animation et la valorisation touristique (actions pédagogiques, sensibilisation et participation des habitants, promotion…) à hauteur de 20 %.

En savoir plus sur le label ville et villages fleuris

Le patio des halles planté de végétaux rouges et verts donnant l'effet d'un petit jardin "japonisant"

Patrimoine naturel

Les espaces verts

Plus qu’un simple élément de décor urbain, le végétal (arbres, haies, fleurs, pelouse, etc.) participe à créer des ambiances et souligne les ensembles architecturaux.
La Ville a choisi prioritairement des essences régionales comme le chêne-liège, le chêne vert, le magnolia mais aussi des arbres fruitiers comme le prunus pour leur floraison ou encore des troènes du japon, des érables et tilleuls argentés et des haies de buis, de raphiolepis, de pittosporum nain, de chèvrefeuille et de myrte.
Pour apporter d’avantage de couleurs ce sont des lavandes, des genêts rouges, des rhododendrons, des azalées, de la bruyère, des hortensias, etc. qui ont été plantés ici et là dans les massifs.

Le parc Rosny
Conçu comme une promenade, ce parc de 9379 m2 est planté d'environ 30 arbres. Une aire de jeux adaptée aux 3 à 6 ans et composée de deux ressorts, deux balançoires, un tobbogan, etc. est à disposition des enfants sous surveillance de leurs parents.

Le patio des halles
Le patio a été réaménagé en petit jardin « japonisant » au centre d’une terrasse en caillebottis pour offrir à cet espace urbain un havre de verdure au cœur des halles.

Le golf
Situé en plein cœur d’Hossegor, le golf et ses 51 hectares constitue le poumon vert de la ville. Abrité des vents marins, il bénéficie d’une nature généreuse constituée de pins et de chênes-lièges. Des arbres aux feuilles non caduques qui offrent une ombre bienfaitrice et un paysage verdoyant été comme hiver.

Le stade
Le stade d’Hossegor est composé de deux terrains dans un parc fleuri et boisé en lisière de golf.

les barthes de Soorts, une zone humide avec une végétation luxuriante

2 - Les espaces naturels

De la façade atlantique et son cordon dunaire aux forêts de pins et de chênes-lièges, du lac marin aux barthes, les espaces naturels de la ville sont d’une richesse inestimable. Soorts-Hossegor s’applique à valoriser sa nature pour préserver son identité végétale et la diversité faunistique et floristique de son site.
 
Le lac
Ouvert sur l’océan, le lac marin d’Hossegor est l’une des grandes richesses de la ville. Dans ses 99 hectares, il abrite un écosystème rare : végétaux marins, héron cendré, grand cormoran, aigrette, goéland et mouette ou encore coquillages et crustacés, bar, carrelet, daurade royale, mulet…
Cette réserve naturelle visitée deux fois par jour par la marée permet aussi l’élevage d’huîtres.
 
Les barthes
Cette zone humide de 90 hectares dont 50 hectares en propriété communale est composée de tourbes gorgées d’eau. Elle est classée en partie zone naturelle sensible (ZNES). On y trouve quantité d’oiseaux, d’insectes, de papillons ainsi qu’une flore luxuriante.
 
Le cordon dunaire
Il s’étend sur 42 hectares. La commune a cédé la propriété de 33 hectares de cet espace au conservatoire du littoral dans les années 80, de sorte qu’il soit sauvegardé dans les meilleures conditions. En collaboration avec le conservatoire du littoral, elle a mis en place un programme de protection adapté : pose de ganivelles en haut de plage, plantation d’oyats, accès interdit aux dunes. La végétation rase et herbacée permet d’alimenter des insectes spécifiques comme le hanneton.
 
La forêt
Avec 500 hectares d’espaces boisés soit environ un tiers de sa superficie, Soorts-Hossegor cultive son héritage forestier légué par le passé. Elle organise, tout à la fois, sa sauvegarde et son exploitation. La forêt est composée principalement de quatre essences régionales : le pin maritime, le chêne-liège, le chêne pédonculé et l’arbousier. Ce sont des sylviculteurs qui possèdent 90% de sa surface.

Quelques chiffres

  • Surfaces engazonnées : 7.5ha
  • Massifs fleuris : 48
  • Massifs d’arbustes  fleuris: 129
  •  Linéaire de haie centre-ville : 1.1km
  •  Haie d’hortensias : 700 m
  • Aménagement paysager du boulevard de la Dune : 1.2 km

Les missions

Pour assurer les différentes missions, le service environnement se divise en deux pôles, les espaces verts, composés de 9 jardiniers, 2 apprentis, et les espaces naturels, composés de 9 agents, sous la direction de Philippe Cier. Un 3e pôle propreté et voirie vient compléter les actions d’embellissement de la ville, composé de 9 d’agents. 

Création et entretien des espaces verts

il est en charge de l’entretien des espaces verts de la ville, du fleurissement, de la création de nouveaux espaces
Dernière réalisation du service : mosaïque photos

Entretien des zones naturelles

il est en charge de l’entretien de la forêt communale, de la dune, des barthes, du tour du lac et du canal, de l’élagage et de l'abattage sur le domaine public, du fauchage des bords de route, du nettoyage des plages… 

Propreté

Il est en charge du nettoyage de la chaussée et effectue les missions suivantes :
Nettoyage du centre ville
Nettoyage des quartiers
Lutte anti-graffiti 
Interventions rapides de nettoyage et propreté canine

Les actions

Opération reboisement

Chaque année, la commune lance une campagne de reboisement. Des plants de pins sont mis à disposition des propriétaires de Soorts-Hossegor gratuitement jusqu’à mi-janvier. Ils sont destinés à être plantés dans les propriétés privées afin que chacun, par son action individuelle, participe à l’effort collectif de reboisement de la commune.
Cette campagne s’inscrit dans la politique de sauvegarde du patrimoine forestier et de mise en valeur des propriétés boisées de la commune.

Un tractopelle extrait le sable en pied de dune

Opération de désensablement

Suite aux différentes tempêtes hivernales, la commune lance régulièrement des opérations de désensablement lors desquelles le sable accumulé dans les pièges à sable en pied de dune est remis à l'eau et le sable accumulé sur les voies est extrait pour sécuriser l'espace public.